Dossier MMORPG 2014 – Ce que l’avenir nous promet

Dossier MMORPG 2014 – Ce que l’avenir nous promet

Dossier MMORPG 2014 – Ce que l’avenir nous promet

Dossier MMORPG 2014 – Ce que l’avenir nous promet

Chronique publiée le: 4 octobre, 2013 à 12:35
Mise à jour : 4 octobre, 2013 à 13:05
Par Zilian


Le marché des MMO n’a jamais été aussi dynamique et lucratif, mais il est également très difficile de se tailler une place dans ce milieu presque saturé : il est ardu de fidéliser le client et de trouver un modèle économique viable face aux géants du genre.

Aujourd’hui, le free 2 play semble être la solution préconisée par les développeurs de MMO, mais ses dérives peuvent être agaçantes (Comme le « Pay 2 win »). Quand j’ai arrêté de jouer à WoW, juste après la sortie de Wrath of the Lich King, je n’avais qu’une hâte : voir le WoW-killer  émerger des abysses et tout raser sur son passage.

Comme beaucoup d’autres, j’ai commencé par croire fidèlement les médias qui annonçaient le messie, successivement avec Warhammer : Age of Recknoning,  puis avec Age of Conan : Hyborian Adventures. De belles désillusions : si les jeux vivent encore aujourd’hui avec plus ou moins de succès, ils inquiétèrent à peine Blizzard et son bébé.

C’est donc avec une mine blasée et sceptique que je testais tous les prétendus « WoW-killer« se succédant, jusqu’à Star Wars : The Old Republic l’an dernier. SWTOR est un succès, mais WoW draine toujours la majorité de la population MMO mondiale!

Aujourd’hui, il semble plus réaliste que World of Warcraft disparaisse d’une mort naturelle et tranquille plutôt que sous la botte impitoyable d’un concurrent extraordinaire qui fédérerait tous les joueurs de MMO. Un état de fait probablement pour le meilleur, considérant la masse de MMO disponible aujourd’hui. Il n’y aura pas de Wow-killer. 

Mais l’avenir proche des MMO ne s’annonce pas inintéressant pour autant… Voilà une petite sélection de quatre MMORPG sortant dans un futur proche pour vous le prouver!

The Elder Scrolls Online

The Elder Scrolls online arrive bientôt

On commence en douceur avec TESO. Des fans de la saga The Elder Scrolls terrifiés à l’idée de voir leur franchise dénaturée aux enthousiastes ayant commencé TES avec Skyrim, en passant par les simples curieux amateurs de MMO, The Elder Scrolls Online ne laisse personne indifférent, d’autant qu’il sera cross-platform (Xbox One & PS4). 

Après cinq excellents opus qui ont plongé des millions de joueurs dans d’innombrables heures de jeu, l’annonce d’un TES Online provoque une certaine impatience. De grosses modifications comparées à la version solo sont toutefois à prévoir, mais apparemment, les développeurs ont écouté la communauté et la vue en première personne est de retour après avoir été annoncée inexistante. TESO intéresse-t-il uniquement grâce à la franchise? A surveiller…

EverQuest Next

Everquest Next: La révolution ?

Depuis que je joue à des MMO, j’ai l’impression d’être coincé dans le même cycle – découverte intéressante, leveling, apogée avec le contenu haut-niveau puis ennui. Parfois même l’ennui arrive avant le haut-niveau. Je crois que ça arrive quand le monde paraît générique, figé…

Le souhait de Everquest Next n’est pas moins que de révolutionner le genre! Après en avoir appris plus sur le fonctionnement du monde de Everquest Next, mon intérêt a atteint des sommets.  Je vais honteusement traduire pour vous un extrait de cet article de Kotaku :

Un monde en changement perpétuel […] Un appel arrive aux joueurs pour former un campement dans les bois. Ce campement doit être protégé des gobelins habitant les bois. Les joueurs les repoussent — non vraiment, les gobelins sont partis maintenant, ce n’est pas juste un basique nombre X  de tués fois nombre Y de quêtes — et le campement commence à prospérer.  Jusqu’à ce que le Roi des Gobelins, mis en colère par le traitement infligé à ses sbires, commence à envoyer des escouades de guerre pour harceler le campement. Ou peut-être qu’il n’en fait rien. Peut-être que le nombre de joueurs le tient à l’écart. Peut-être qu’il attend son heure, accumulant ses forces jusqu’au jour ou le campement évolue en Qeynos — une des capitales des deux premiers Everquest — et se retrouve assiégée par une armée entière de Gobelins.Ces appels ne sont pas des instances qui vont et viennent. Ce sont des événements majeurs qui façonnent ce nouveau Norrath. Le monde du jeu change au fil des semaines, des mois et des années. Il n’y a pas de « créer un nouveau personnage, combattez à travers les mêmes vieux trucs. » C’est « créez un nouveau personnage et vivez quelque chose de complètement différent »…

Je sais pas vous, mais il me semble avoir attendu un jeu de cette trempe depuis toujours. : un jeu qui tiendrait ses promesses sur un « univers non-figé ».  Ça plus les terrains modifiables, l’exploration « sans-fin »  et tout ce qui rend le jeu non prédictible, et je viens de furieusement cliquer sur le bouton « Inscrivez-vous à la bêta » d’Everquest Next !

WildStar

Wildstar promet un contenu extrêmement riche dans un univers déjanté

Je vais terminer avec deux jeux édités par NCSOFT, qui n’en est vraiment pas à son coup d’essai (Line Age II, Aion, Guild Wars…) !                                                    

Wildstar, déjà en bêta, promet un contenu extrêmement riche dans un univers déjanté. Fraîchement débarqué sur la planète sauvage Nexus, vous devrez choisir votre vocation pour apporter l’avantage à votre faction.  Le contenu paraît aux premiers abords classique (raids, donjons, champs de batailles, exploration) mais à en croire la vidéo de présentation, les développeurs n’ont rien oublié! Pour le gameplay, le gros point fort selon les dévs est donc le système de Vocation qui vous permet de choisir entre Scientifique, Explorateur, Soldat ou Colonisateur.

En gros, vous choisissez quel type de contenu vous préférez dans un MMO pour en faire le cœur du jeu : découvrir et comprendre des choses, explorer, tuer des monstres ou construire des trucs. Vous aurez toutefois accès à l’ensemble de ces styles de jeu, cela donne juste une dominante à votre personnage. Les riches possibilités de construction paraissent très attirantes (forteresse avec sa guilde, housing, etc.) A essayer!

Blade & Soul

Blade and Soul arrivera-t-il un jour ?

Cela fait déjà un an que les Coréens et les Chinois ont accès à Blade and Soul, un MMO d’arts martiaux développé par NCSOFT se déroulant dans un univers fantasy asiatique aux graphismes soignés et typiquement Coréens (Pensez femmes en tenues de combat légères).

L’artiste Hyung-Tae Kim  a travaillé sur les graphismes, et les résultats sont enchanteurs. Très bonne nouvelle pour nous : ce soft acclamé en Orient arrive en Occident! Notez quand même qu’en Corée, il a détrôné League of Legends et Diablo III en termes de fréquentation. 

Avec quatre races et six classes, le contenu est plutôt orienté PvE (même si il y a du PvP). Il n’y a toujours pas de date de sortie prévue, mais l’ambiance de Blade & Soul a définitivement mon coup de cœur. Jetez donc un œil sur la FAQ!


Bio de l'auteur Zilian:
J'ai joué à WoW, Age of Conan, Guild Wars, Warhammer Online, SWTOR, LoL... Aujourd'hui je joue principalement à DoTA 2. J'ai eu une époque hardcore gamer par le passé dans une grosse guilde sur WoW, mais je suis devenu un joueur plus raisonné aujourd'hui. J'aime analyser les prochains titres en essayant de dénicher le jeu qui révolutionnera le genre!


Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement celles du site LeGamer.com

Commentaires sur Dossier MMORPG 2014 – Ce que l’avenir nous promet