Test de Varus, La Flèche de la Vengeance

Test de Varus, La Flèche de la Vengeance

Test de Varus, La Flèche de la Vengeance

Test de Varus, La Flèche de la Vengeance

Chronique publiée le: 18 mai, 2012 à 13:31
Par Maratz | Voir la fiche du MOBA League of Legends


Invocateurs!

Nous voici revenus sur les Champs de Justice de Valoran pour tester cette fois-ci le dernier venu dans la League, Varus, la Flèche de la Vengeance. Le test aura été compliqué, dans le sens où Varus pourrait être plus efficace avec un build hybride, qui malheureusement ne fait pas l’unanimité parmi la communauté, aussi l’article d’aujourd’hui se contentera d’exposer la version carry AD pur de Varus, une facette discutable tant le champion diffère du stéréotype « carry AD » habituel.

/!\ Attention les compétences, les touches et les objets peuvent être cités en anglais /!\

Varus League of Legends
 

Aspect général, runes, maîtrises, sorts d’invocateur.

Varus est un champion particulier qui apporte un vent de changement en botlane, si joué en carry AD. En effet, toutes ses compétences, hormis le passif de son W, sont des skillshots, qu’il faut viser correctement pour réussir son coup, une notion que l’on ne retrouve presque jamais sur un carry AD, exception faite d’Ezreal, qui est le champion qui se rapproche le plus de Varus en terme de maîtrise du skillshot. Avec lui, le niveau monte d’un cran pour le maîtriser de manière efficace et exploiter pleinement ses capacités, en sachant bien se positionner et alterner les auto-attacks et les compétences au bon moment pour déclencher le passif et ainsi détruire l’ennemi en deux temps-trois mouvements.

Pour les runes, celles de votre carry AD habituel feront l’affaire. Vous pouvez d’ores et déjà aller chercher les dégâts en Quintessences, la Pénétratrion d’armure en Marques. Pour les Sceaux, comme vous serez sous le feu du carry AD adverse, de l’armure vous fera le plus grand bien. Pour les Glyphes, enfin, il faut penser au late-game, à votre fragilité naturelle, aussi compensez vos statistiques avec de la Résistance Magique, de préférence par niveau, ce qui est plus rentable de manière globale que de la Résistance Magique pure.

En Maîtrises, tournez-vous vers l’arbre Offensif, en bon carry AD que vous êtes. Mettez 21 points à l’intérieur, pour atteindre le Bourreau, en passant par toutes les caractéristiques qui vous seront utiles tout au long du jeu: Maître d’Armes, Brèche, Chaos…Les 9 points restants sont mieux utilisés dans l’arbre de Défense, pour renforcer vos statistiques de carry AD. Vous ne voulez pas être tué à la moindre occasion, un bon carry AD étant un carry AD vivant. Prenez la Robustesse et la Résistance et augmentez vos points de vie avec Durabilité et Cicatrices de Guerre.

Pour les sorts d’Invocateurs, enfin, deux écoles s’offrent à vous. La première, qui est la nouvelle méta pour les carry AD est friande de ce qu’on appelle le « Heal bait« , avec Heal, en faisant croire à votre ennemi que vous n’avez plus de vie et qu’il est sur le point de vous tuer. Votre Heal rentre alors en jeu, et le temps de vous retourner, vous voilà avec suffisamment de vie pour finir votre adversaire. Le sort est largement répandu à présent sur tous les carry AD, en complément de Flash. Néanmoins, vous pouvez aussi la jouer old-school et préférer un bon vieux Exhaust pour réduire drastiquement les mouvements et les capacités de votre ennemi, toujours accompagné de Flash. Prenez garde à ne pas vous faire piéger par l’ennemi qui aurait pris Heal, cependant.

Varus
 

Compétences.

Flèche perforante (Q): Le skillshot à la mécanique surprenante vous demandera un temps d’adaptation pour le maîtriser complètement. Utile pour aller chercher les last-hit qui seraient trop loin de vous ou trop dangereux à aller chercher, la compétence doit être néanmoins être utilisée avec précaution: le temps de chargement vous immobilise et vous laisse à la merci de toute contre-attaque, aussi utilisez-là uniquement après vous être bien positionné. N’interrompez pas votre DPS pour lancer ce sort, dans le sens où il réduit drastiquement vos dégâts, le temps de le lancer. A l’inverse, utilisez-le pour finir les ennemis qui fuient à la fin du combat, et ainsi déclencher les stacks de votre W, ou au début pour harceler à distance, mais pas au milieu d’un combat. La portée en fait un excellent sort pour harass en début de game.

Carquois meurtri (W): Le second passif de Varus qui, couplé au premier, fait de vous une bête noire d’harass. N’hésitez pas à auto-attack l’adversaire si jamais il s’approche trop de vous ou va chercher un last-hit qui le met en position défavorable. Après avoir tué un sbire, vous bénéficiez d’un bonus de vitesse d’attaque qui vous permettra de mettre deux, voir trois stacks de W, que vous déclencherez par la suite avec votre E ou votre Q si l’ennemi recule précipitamment. C’est un excellent moyen d’harass en profondeur.

Pluie de flèches (E): A peu de choses près, il s’agit du E de Miss Fortune. La différence se fait dans sa capacité à déclencher les stacks de votre W. Il s’agit probablement de votre meilleur atout pour les déclencher rapidement et de manière répété. Le slow de la zone et la réduction des soins apportés sont tout à votre avantage, d’autant plus si l’ennemi a pris Heal en sort d’Invocateur. N’hésitez pas à tirer la pluie de flèches en premier pour ralentir votre adversaire et empêcher toute utilisation du Heal. Vous pouvez aussi la lancer pour déclencher les stacks déjà présentes sur lui, avant d’en mettre des nouveaux et finir le boulot avec votre Q. Les combos sont nombreux et variés.

Chaîne corruptrice (R): Une compétence destructrice en teamfight, de par sa propagation vers les ennemis proches. L’aspect skillshot de l’ulti ne vous autorise pas à le louper, sous peine de vous voir privé d’un élément fort utile pour le combat. Sa portée est très satisfaisante, et peut vous servir pour des agressions soudaines pendant la phase de lane. L’immobilisation vous permet d’accumuler les stacks, ou pire, l’ulti après les stacks permet déjà de les déclencher, ce qui vous permet d’en mettre des nouvelles que vous déclenchez à nouveau avec la pluie de flèches, avant de finir le boulot avec quelques auto-attacks pour la forme et un Q finement placé.

Augmenter le W augmentera les dégâts infligés en déclenchant le passif des stacks. Pour le reste, à vous de voir si vous préférez harass avec le Q ou lancer la pluie de flèches à la place, qui voit le ralentissement être plus fort à mesure que vous augmentez la compétence.

Varus League of Legends
 

Objets.

En tant que carry AD, il vous faudra vous équiper d’objets qui vous permettront d’infliger un maximum de dégâts et détruire l’équipe adverse, tout en restant hors de portée, protégé par vos coéquipiers.

Une Lame de Doran pour commencer, suivie d’une deuxième et d’une troisième si jamais la partie commence mal, afin d’accumuler la vie, les dégâts, et ainsi rester dans la course pour revenir plus tard dans le jeu.

Les Bottes du Berserk sont indispensables, elles vous permettront de tenir durant l’échange avec l’ennemi, et de vous déplacer plus rapidement: Varus n’a pratiquement aucune escape naturelle, et est très fragile durant les ganks, aussi avoir des bottes niveau 2 tôt dans la partie vous assure une relative sécurité. Pour le reste, allez cherchez la Lame d’Infini, suivi d’un Zeal et d’un Phantom Dancer. Soif-de-Sang complètera le tableau, faisant de vous un parfait carry qui inflige d’excellents dégâts.

A présent, finissez votre build avec des objets défensifs en regardant la composition de l’équipe adverse: Banshee si vous avez besoin de résistance magique, d’un peu de vie et d’une protection contre un sort en particulier qui engage les teamfights; Guardian Angel, généralement l’objet le plus efficace, vous permettra de résister plus longtemps, et surtout de revenir au combat si vous êtes au coeur des attaques; Ceinturon de Mercure dans le cadre d’une équipe avec beaucoup de CC pour vous clouer sur place.

N’oubliez pas enfin le Last Whisper qui complètera vos objets de dégâts, grâce à la pénétration d’armure, très efficace en late-game pour venir à bout des tanks et bruisers.

Capture2198654Capture9978854
 

Comportement.

Comme tout bon carry AD, votre principal objectif durant les 20 premières minutes de jeu sera de farm. Farm, farm et farm.

Varus est exceptionnellement doué pour ça, de par son animation fluide et ses dégâts précis. Grâce à vos compétences, vous pourrez également essayer d‘harass l’adversaire et essayer de le tuer. Faites attention cependant: Varus est extrêmement fragile et n’a pas de compétences d’escape. De plus, vos compétences, notamment l’utilisation de votre Q, exige de votre part un positionnement sans faille, qui donne à Varus un aspect de caster de mid-lane. En teamfight, vous aurez deux comportements.

Le premier sera un travail d’harass à distance, grâce à votre portée relativement grande. Le second sera l’application de votre combo sur votre cible, de préférence le carry adverse ou tout autre ennemi qui s’approcherait un peu trop de vous. Il vous faudra surveiller votre positionnement et l’enchaînement de vos compétences. Varus ne fait pas partie de ces carry AD qui brillent de par leur DPS naturel, gonflés aux stéroïdes. Le champion est légèrement plus subtil, et vous demandera un temps d’adaptation pour bien gérer les compétences, pour les lancer au bon moment et contrôler la zone avec vos flèches, et votre aoe.

 

Conclusion.

Points forts:

  • Une grande portée, un très bon farmer
  • Un harass efficace et aggressif
  • Un ulti dévastateur en teamfight si bien lancé

Points faibles:

  • Pas d’escape naturelle, relativement fragile
  • Pas autant de DPS brut que d’autres AD si les compétences ne rentrent pas en jeu
  • Nécessite de maîtriser les compétences et le skillshot

Varus est un carry AD légèrement différent des autres de par son gameplay, qui prend plus en compte ses compétences que n’importe quel autre carry, à l’exception d’Ezreal peut être.

Une certaine maîtrise du personnage est nécessaire afin de l’exploiter pleinement et rivaliser avec les autres carry AD. Son passif du W est un de ses principaux atouts, et il faut essayer de le rentabiliser au maximum pour pallier à son infériorité en DPS brut. Le positionnement de soi-même et des sorts est également des points importants afin de jouer le champion à son maximum.

Il n’est pas à la portée de tout le monde, mais une fois assimilé, il est résolument une machine à tuer.


Bio de l'auteur Maratz:
Je suis un joueur multi-plateformes et multi-genres depuis l'enfance, j'ai cependant une préférence pour les RPGs, les jeux old-schools sur les bonnes vieilles consoles et les MOBA sur PC. Actuellement passionnément accroché à League Of Legends, où vous pouvez me retrouver sur le serveur Ouest, même pseudo.


Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement celles du site LeGamer.com

Commentaires sur Test de Varus, La Flèche de la Vengeance

Ajouter un commentaire

Le saviez-vous ? Vous pouvez aussi venir discuter sur le forum LeGamer